Sélectionner une page

Gué d’Orger

Savennières… un somptueux terroir "enluminé" de Loire, un écrin de verdure pour des raisins de chenins blancs. C'est là que j'ai choisi de travailler la vigne avec l'ambition d'y produire de beaux vins dans le respect des équilibres naturels fragiles de la flore et de la faune.

En 2000, je reprends une magnifique parcelle en AOC Savennières sur des terroirs de schistes altérés exposés plein Sud … sans vignes ! Je m'engage alors dans un projet de recréation d'un vignoble, grâce à l'appui de collègues vignerons jeunes et moins jeunes.

Je plante mes premières vignes, reprends progressivement quelques jolies parcelles de vieilles vignes et forge mes premiers vins.

Aujourd'hui, avec la reprise du vignoble du Château La Franchaie en 2011, ce sont près de 11 ha de vignes qui sont mises en valeur sur les rives de la Loire, au sud d'Angers, principalement des chenin et cabernet franc.

La philosophie de travail est simple : accompagner l'œuvre de la nature pour produire des vins équilibrés et authentiques, qui expriment chacun la typicité des terroirs du Gué d'Orger : schistes gréseux, altérations de schistes, sables éoliens, phtanites…

La démarche exige beaucoup de labeurs dans les vignes pour permettre au feuillage exubérant de la vigne et à ses raisins de se nourrir de la lumière et de la chaleur du soleil. Elle nécessite de canaliser le foisonnement de vie qui explose dans les parcelles au printemps, en recherchant toujours les équilibres les plus propices au développement harmonieux de la plante et de ses fruits.
Ce n'est pas toujours facile… Et l'herbe pousse vite!

Des sols vivants et un environnement préservé grâce au travail du sol, à l'exclusion de tout produit ou engrais chimique, et à l'utilisation de préparations biodynamiques (certification Agriculture Biologique par Ecocert)
Des rendements limités (30-35 hl/ha) pour permettre une concentration naturelle de la matière dans les fruits.
Des vendanges à la main exclusivement,  réalisées en un ou plusieurs tris qualitatifs.
Des vinifications naturelles pour poursuivre à la cave l'esprit du travail engagé à la vigne : fermentations lentes par les levures indigènes, aucune chaptalisation,peu de souffre, élevage en fûts de chêne.

Ce vin a peine demi sec se déguste à l’apéritif ou s’associe à un foie gras, une viande blanche tendre, une salade de gésier, une mousse de foie de volaille, ou encore un léger dessert fruité

13,75

Souple et friand, ce vin fruité est le compagnon idéal des repas à base de charcuterie, viandes blanches épicées, grillades...et fromages tendre

12,30

poissons cuisinés (lotte à l’américaine, brochet deLoire au beurre blanc), viandes blanches (blanquette de veau,fricassée de volailles à la crème...), fromages à pte cuite</

18,55

gibiers ou viandes rouges goûteuses (côtelettes d’agneau persillées, bavette aux échalotes, côtes de boeuf grillées...)

14,50

Millésime

Filtrer par prix